Guide pour bien choisir son climatiseur

guide-climatiseur

Entièrement entrée dans les mœurs, la climatisation se veut être la solution pour rafraîchir l’habitation et préserver les personnes des effets néfastes de la canicule et des fortes chaleurs. Evacuant la chaleur tout en produisant de l’air frais, le climatiseur assure le confort thermique durant la saison estivale. Toutefois, en fonction des besoins de chacun et de ses habitudes, il convient de choisir LE climatiseur adapté, dont voici les principaux critères à prendre en compte pour s’assurer de faire un choix judicieux.

Le modèle de climatiseur

Pour s’assurer d’accéder à la bonne climatisation, il est avant tout important de trouver le modèle de climatiseur répondant au mieux à vos besoins spécifiques. Entre l’aérateur mobile idéal pour des usages ponctuels, à déplacer d’une pièce à l’autre et le climatiseur réversible se voulant aussi performant en été qu’en hiver, en passant par le climatiseur « split » fixe ou mobile, il convient d’adopter un appareil ménager répondant à des besoins spécifiques. Les travaux requis pour l’installation reposent effectivement sur le modèle choisi.

Le type de filtre

Par ailleurs, pour se prémunir des effets néfastes de la climatisation, notamment si vous êtes sujets à des problèmes respiratoires ou d’allergies, il faut également porter une attention particulière sur le filtre du climatiseur. Le filtre joue effectivement un rôle majeur pour profiter sainement de la climatisation, notamment en réduisant l’humidité et en éliminant la plupart des polluants. Le choix se fera essentiellement entre le filtre électrostatique efficace contre les bactéries et les poussières, et celui au charbon actif pratique contre les mauvaises odeurs.

La puissance

En fonction de la pièce à rafraîchir, il convient également d’opter pour un aérateur assez puissant. Concrètement, la puissance ce veut être un critère déterminant pour s’assurer de s’équiper d’une climatisation performante. En principe, il faut prévoir environ 100 à 130 Watts par m² à rafraîchir pour une hauteur de plafond d’environ 2,50 m. En partant de cette base, il faudra alors faire le calcul pour trouver la puissance idéale, en sachant que la puissance d’un climatiseur évolue de 2 000 Watts à 3 500 Watts.

La consommation électrique

Ce qu’il faut noter également, c’est que plus l’appareil présente une puissance élevée, plus il consomme de l’énergie, de même qu’un climatiseur à la puissance trop faible par rapport à la pièce de destination devant aussi fonctionner en surrégime. Autrement dit, l’achat d’un climatiseur aura incontestablement des retombées sur la facture d’électricité. Avec une fréquence d’utilisation de 4 heures par jour, la consommation d’électricité augmentera approximativement de 15 % par mois, pour facilement grimper à 25 % au-delà des 4 heures.

Le volume sonore

Enfin, en plus du confort thermique, profiter d’un appareil discret s’avère toujours profitable. En effet, le volume sonore d’un climatiseur s’avère être un critère déterminant pour le confort des utilisateurs. Dans la catégorie des aérateurs silencieux, il existe des appareils certifiés pour émettre une sonorité comprise entre 45 er 60 dB ainsi que les climatiseurs dotés d’une option « silence » ou « sleep », permettant à l’appareil d’émettre un son à peine perceptible.

 

Mr Vine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *