Au cœur de notre vie : l’eau

Dans les années 1960 le mouvement hippie faisait conjointement son apparition avec le mouvement écologiste. Il s'agit, pour ces deux phénomènes, d'une prise de conscience collective de la nécessité de préserver les ressources naturelles des habitants de notre planète, mais aussi leurs lieux de vie, leurs modes de consommation locale et leurs richesses autochtones. De ce mouvement contestataire, d'abord social et générationnel, est née une nouvelle mouvance politique qui, si elle n'a jamais connu le succès électoral et n'a jamais littéralement gouverné aucune des grandes puissances de ce monde, a su imposer un nouveau débat. 

L'eau, une ressource naturelle et un besoin fondamental

L'eau, à l'instar de l'air, compte parmi ce que l'on appelle les biens naturels : ceux-ci nous ont été donnés, offerts, dès l'origine de l'humanité. Depuis nous ne pouvons vivre pas sans elle et elle constitue une des richesses les plus importantes dont nous disposons pour vivre à la surface du globe. La majeure partie des grandes civilisations sont d'ailleurs nées au bord de l'eau, de la Mésopotamie à l'Egypte ou à la Grèce antique. C'est en particuliers parce que ces groupes humains ont dompté l'eau pour la faire leur et être mesure à la fois de la conduire jusque dans leurs cités et la guider à travers leurs cultures qu'ils ont pu perdurer, grandir jusqu'à devenir puissants.

L'eau, un bien fragile qui peut être dangereux 

Or l'eau peut aussi constitue, pour les hommes comme pour les animaux, un véritable danger mortel. En effet si on peut la boire à genoux devant une rivière dans certaines parties du monde, dans de nombreuses autres cela peut être létal. La préoccupation que nous avons donc aujourd'hui est d'assurer d'abord la préservation de l'eau par le biais d'une écoconduite irréprochable, mais aussi son traitement pour qu'elle puisse être potable et donc consommée par le plus grand nombre. Des spécialistes comme EMO France y consacrent toute leur énergie et toutes leurs connaissances, pour que ce don de la nature soit préservé et perdure le plus longtemps possible. L'humanité n'en a pas fini de se développer, mais elle ne peut le faire sans eau.

Mr Vine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *