Prendre l’avion avec un chien

Inscrite au patrimoine littéraire de l’UNESCO, Dublin est bien plus qu’une ville d’auteurs. Son château faisant office tantôt de forteresse tantôt de résidence royale, fit également office de caserne militaire. C’est un petit joyau pour les amateurs d’Histoire et de vieilles pierres et tout aussi incontournable que l’ancienne prison irlandaise qu’est le Kilmainham Gaol, la bibliothèque de Trinity College, la Christ Chuch Cathedral ou encore le National Leprechaun Musuem où l’on se sent comme Alice au milieu d’un étonnant mobilier géant ! Et, pour émoustiller les papilles, rien ne vaut le dédale de stands du marché situé sur le Meeting House Square pour goûter à l’une ou toutes des spécialités locales. Bien entendu, un détour s’impose – pour les personnes majeurs – à la fameuse brasserie de St. Jame’s Gate, la mythique Guinness Storehouse, mais aussi à la distillerie Jameson pour devenir incollable sur le whisky. Bref, si une chose est belle et bien certaine, vous n’allez pas tarder à acheter un billet d’avion pour un vol Nantes/Dublin. Pour autant, si tout semble bien planifié de prime abord, il en est un pour qui les choses ne sont pas encore bouclées : votre tendre et fidèle compagnon à quatre pattes. Qu’à cela ne tienne, voici quelques conseils pour prendre l’avion avec votre chien.

Prendre l'avion avec son chien

Vous avez envie de partir en vacances avec un animal de compagnie, c’est tout à fait légitime. Pour autant, il convient de s’assurer que votre compagnon à poils peut être du voyage.

La première des choses est donc de vous rapprocher de la compagnie aérienne pour savoir si cela est possible ou non et, s’il vous faut un certificat de santé notamment. En effet, le vol en avion n’est pas préconisé ni autorisé pour toutes les races de chien. En règle générale, si votre chien est de petite taille et son poids ne dépasse pas les quatre kilogrammes, il pourra vous accompagner en cabine. Dans le cas contraire, il voyagera en soute avec les bagages. Si tel est le cas, il faudra avoir une caisse de transport pour chien homologué avion IATA. Là encore, la compagnie saura indiquer les dimensions autorisées ou non pour la caisse. Pour éviter qu’il ne vive mal le voyage, rien de tel que de l’habituer quelques mois avant d’embarquer à sa caisse de transport. 

Avant d’acheter le billet d’avion, mieux vaut également se renseigner sur les différents tarifs. Même si le tarif pour un chien placé en cabine et en soute vous est alors transmis et que vous avez acheté votre billet, il n’est pas impossible qu’il y ait un changement de frais une fois arrivé à l’aéroport. Cela dépend des compagnies aériennes. 

Il convient également de prendre toutes les dispositions au préalable pour le nourrir et l’hydrater et pour cela, il est impératif de se rapprocher là encore de la compagnie aérienne et ce, que le chien voyage en soute ou en cabine. Tout comme il est important de pallier aux aléas comme le fait qu’il défèque ou vomisse. S’il est nerveux ou agressif, votre vétérinaire saura vos prescrire un calmant adapté. Attention, pour certaines destinations, une fois débarqué le chien pourra être mis en quarantaine et des frais supplémentaires peuvent s’opérer. 

Et, pour être sûr que tout soit possible, mieux vaut soixante-douze heures avant le départ tout se faire confirmer par la compagnie aérienne. Et quoi qu’il arrive, prévoyez une étiquette avec votre numéro de téléphone, son numéro de tatouage, mais aussi l’adresse de destination. Pour finir, son carnet de santé doit être à jour et être du voyage, cela va sans dire. 

Mr Vine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *