La cigarette électronique : bon pour la santé ou dangereux ?

Si en France la cigarette électronique connaît un succès grandissant puisqu'on estime qu'il y a désormais 3 millions d'utilisateurs, elle n'en reste pas moins source de polémiques quant à ses effets sur la santé. Utilisée pour remplacer le tabac traditionnel, les scientifiques se sont penchés 15 ans après sur ses avantages et inconvénients et ses effets sur la santé des vapoteurs.

Le propylène glycol

Dans le e-liquide qui permet à la cigarette électronique de générer la fumée, on trouve essentiellement du propylène glycol. Produit non cancérigène, il est également utilisé dans de nombreux aliments et boissons, ainsi que des médicaments. Autrement dit il s'agit d'une substance qui était déjà connue du monde médical et tolérée.

La glycérine végétale

Le rôle de la glycérine végétale est de transporter les arômes contenus dans le flacon. Tout comme le propylène glycol, c'est un produit non cancérigène et inoffensif qui est ajouté dans de nombreux aliments industriels et autres.

Les arômes

Nombreux et quasiment illimités au vu des nouvelles recettes inventées par les industriels pour charmer les sens des vapoteurs, les arômes alimentaires sont eux aussi non cancérigènes. Ils sont tous testés quant à leur réaction suite à leur chauffage produit par la résistance. Cependant on ne connaît pas les effets aujourd'hui sur les effets de leur inhalation.

La nicotine

Substance qui provoque le manque chez le fumeur, et également le vapoteur s'il en consomme, la nicotine insérée dans la cigarette électronique n'est, elle non plus, pas cancérigène. Elle peut provoquer cependant des réactions d'irritation, mais sans gravité. Il conviendra alors d'espacer un peu plus les séances de vapotage pour ne pas en subir les effets.

Pourquoi la cigarette électronique ne provoque pas de maladies ?

Même s'il est préférable de ne rien inhaler du tout, la cigarette électronique n'est pas source de cancer de la gorge ou des poumons. En effet, contrairement à la cigarette de tabac, il n'y a pas de combustion et ça fait toute la différence sanitaire. Aussi, le e-liquide ne contient pas toutes les substances hautement cancérigènes telles que l'amoniac, le plomb, le zinc, etc, que les fabricants de tabac injectent dans leurs cigarettes.

Avec le recul d'à peu près 15 ans depuis la commercialisation des premières cigarettes électroniques, les scientifiques s'accordent à dire aujourd'hui que ce concept n'est pas source de maladies. Il remplace une addiction, celle de fumer du tabac, et dans le temps il sera toujours bien mieux de stopper définitivement l'un et l'autre.

Mr Vine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *